En novembre 2004, le First Sea Lord, Sir Allan West propose à l'amiral Jean-Louis Battet, chef d'État-major de la marine, un challenge entre la Royal Navy Rugby Team et l'équipe de rugby de la marine nationale, basée sur une rencontre annuelle et amicale.
Cette initiative se concrétise le 13 février 2005 avec un test-match amical à Twickenham, en levée de rideau du tournoi des Six Nations.

                                                                                  Le Challenge « Babcock  était né

PRÉSENTATION DU RCMN

Cliquez pour agrandir l'imageDès la naissance de ce projet et afin que la marine nationale puisse présenter l'équipe capable de rivaliser avec les meilleures nations, un recensement de tous les marins pratiquant le rugby a été organisé. Les joueurs sélectionnés ont participé à trois stages de formation aux côtés des professionnels de l'équipe de France en 2005.
Une organisation, pilotée par un officier général de la marine et une équipe dirigeante, a été mise en place afin de créer la section « Rugby Club » de la marine nationale. L'équipe est composée de 15 joueurs et de 7 remplaçants.
La politique du rugby repose sur quatre piliers : la détection de rugbymen au sein de la marine, le recrutement de jeunes joueurs dans le civil, l'autonomie financière et la communication. Les évènements majeurs auxquels participera le RCMN sont notamment le challenge Babcock, match annuel contre la Royal Navy en février/mars, le championnat de France militaire en avril / mai organisé par le  Commissariat aux Sports Militaires et une rencontre de gala en décembre.

Avril 2005
-  Le manager de l'équipe nationale, le capitaine de frégate Thierry Calmon, propose une "politique de"rugby" plus ambitieuse.

Pour cela, une organisation pilotée par un officier général de la Marine et une équipe dirigeante est mise en place. On voit ainsi naître la section « Rugby Club de la Marine Nationale », un partenariat est été signé entre la Marine nationale et la section rugby du Stade français. 

SPORT PHARE DE LA MARINE

Des valeurs d'équipe et d'équipage
Lorsqu'en 2004, il a été décidé de dynamiser la pratique du rugby dans la marine nationale, c'était pour promouvoir les valeurs véhiculées par ce sport, si présentes sur nos bateaux :
Cohésion, Pugnacité dans l'action, Persévérance, Courage, Intelligence tactique.
Aujourd'hui le rugby marin a pris toute sa dimension. Il est un sport majeur au même titre que la voile. Cette politique originale permet d'une part de présenter une équipe digne des ambitions humaines de la marine et d'autre part de renforcer ses échanges avec la société. Les partenariats établis entre le RCMN et la Société Générale, MBDA, GMF, Thalès, DCNs, GMPA et NAVFCO y contribuent.

RÉSULTATS

Vendredi 31 mars 2011 -  Challenge BABCOCK au Plymouth Albion Stadiumn

Un esprit de revanche flotte sur le Plymouth Albion Stadium avant la rencontre entre la Royal Navy et le RCMN.
Ils peuvent compter sur le soutien de l'équipage du PM L'Her et del'Etoile, en escale à Plymouth, ainsi que des marins de Northwood qui ont fait le déplacement en Cournouailles.
Profitant d'un bon débordement par la droite les anglais ouvrent le score. L'essai n'est pas transformé mais le buteur et capitaine britannique, se rattrape avec deux pénalités. Menés 11 points à zéro, les Français puisent dans leur orgueil et trouvent enfin l'ouverture et aplatit dans l'en-but adverse à la 38ème minute.
Grâce à la transformation le RCMN rentre aux vestiaires avec quatre points de retard.
Après une pénalité ratée par les joueurs de la marine nationale à la reprise, ce sont les locaux qui inscrivent une pénalité, amenant la Royal Navy à 14 points. Les Français continuent le combat et trouvent davantage de mouvement et améliorent leur jeu au pied. Ils parviennent à marquer une nouvelle pénalité à la 60ème minute mais les anglais répondent coup par coup et augmentent de nouveau leur avance.
Après une pénalité manquée par chacune des équipes, le jeu baisse en intensité alors que le crachin persistant depuis le début du match se transforme presque en brouillard.
La tension reste au plus haut avec l'expulsion temporaire de l'avant britannique mais la supériorité numérique n'augmente pas la réussite du RCMN avec une nouvelle pénalité ratée.
Dans les arrêts de jeu les Français trouvent une excellente touche qui leur permet de franchir la ligne de but adverse au prix d'un bel effort collectif. L'essai est refusé pour un en-avant. Sur la mêlée qui suit, les rugbymen de la marine nationale parviennent à sortir le ballon mais cette tentative échoue en touche, laissant la victoire à la Royal Navy 17 points à 10. 


Royal Navy Women - RCMN Féminin : UN COUP DE MAITRE

Pour ce premier « crunch » au féminin, les joueuses du RCMN ne savent pas trop à quoi s'attendre.
Si la météo affiche, sans surprise, un ciel bien gris, l'équipe britannique n'est pas celle annoncée, plusieurs joueuses étant en mer.
Autre inconnue : l'adaptation de l'équipe de la Royal Navy au jeu à 12 pour une formation habituée à évoluer à 15.
Sur ce point, les rugbywomen de la marine nationale sont aussi en apprentissage puisqu'elles ne disputent que leur sixième match sous ce format.
Les Françaises ont les moyens de s'imposer, encore faut-il le prouver.
C'est chose faite dès le premier quart d'heure de jeu. Les filles de la Royal Navy s'approchent des poteaux français sur le coup d'envoi. Ce sera la dernière fois du match. Le RCMN s'installe tranquillement dans le camp adverse.
Premier essai, transformé, à 13ème minute de jeu. Les rugbywomen de la marine nationale confirment leur potentiel par un second essai inscrit et transformé quinze minutes après le début du match.
Le score est porté à 19 après un autre essai, transformé, (21ème minute), conclu au terme d'un effort collectif par la capitaine du RCMN.
23ème minute l'avant part de son camp pour marquer seule, laissant derrière toute l'équipe britannique.

Les Britanniques n'ont jamais baissé les bras malgré la domination française.
La deuxième période commence en fanfare pour les Françaises avec un nouvel essai, transformé, dès la 31ème minute. Moins dominatrices, les joueuses de la marine nationale restent concentrées et savent profiter des espaces laissés par leurs adversaires. Elles montrent qu'elles sont toujours présentes à la 47ème minute par une belle course sur le flanc gauche,
alors que le soleil commence à faire son apparition, la maîtrise du RCMN est récompensée par un nouvel essai, transformé.
En fin de partie nouvel essai, transformé, la marine nationale bat la Royal Navy 45 à 0.

Cliquez pour agrandir l'imageVendredi 19 mars 2010 -  Challenge BABCOCK au stade Mayol de Toulon

Pas moins de 8 000 personnes ce vendredi soir pour la rencontre opposant le RCMN à son homologue de la Royal Navy, en présence du Chef d'Etat-major de la Marine et du First Sea Lord britannique.

Le Rugby Club de la Marine Nationale a battu 29-3 l'équipe de la Royal Navy et a ainsi remporté le Challenge Babcock 2010.
3 essais à 0 pour les bleus qui était nettement meilleurs devant qu'à l'arrière (ce qui n'était pas pour déplaire au public toulonnais).

Le 13 mars 2009 -  Challenge BABCOCK à Portsmouth

Le RCMN était en position de gagner ce soir sur la pelouse de Burnaby Road, malheureusement une pénalité manquée des quarante mètres en face à cinq minutes de la fin et deux minutes plus tard et une nouvelle pénalité en touche pour tenter de pointer un ultime essai que le RCMN n'aura plus la force d'aller chercher et La Royal Navy conserve le trophée Babcock. Félicitations, elle l'a bien mérité.
Résultat final 31 à 27.

Merci à tous les supporters du Tourville, du Flamant et à tous les français présents à un titre ou à un autre qui sont venus soutenir le RCMN.

Cliquez pour agrandir l'imageLe 23 mai 2008 à Agen.

Le Rugby Club de la Marine Nationale conserve son titre de champion de France militaire à l'issue de la troisième, et dernière, journée de la compétition.
Trois rencontres pour trois victoires. Ainsi, la Marine reste invaincue dans les armées depuis deux ans maintenant.
L'objectif est atteint et récompense la politique volontariste de l'EMM ainsi que le travail et l'enthousiasme des joueurs.
Il ne reste plus qu'au RCMN à se donner les moyens de gagner le titre 2009 et de poursuivre ainsi une série que l'on espère aussi longue que possible.

La Marine nationale, avec 9 points au total, se classe devant la Gendarmerie nationale avec 7 points, l'armée de Terre avec 4 points et l'armée de l'Air avec 1 point.

Cliquez pour agrandir l'image 22 février 2008 -  Challenge BABCOCK à PARIS, Stade Jean Bouin

4 500 personnes ont assisté au match qui s'est soldé par la victoire de la Royal Navy par 13 à 18.

Dommage pour le RCMN qui a été vaillant lors de la deuxième mi-temps et qui, malheureusement, a trouvé par deux fois les poteaux (sortants) lors de pénalités.

Affiche conçue par mes soins
Cliquez pour agrandir l'image10 mars 2007 - Challenge BABCOCK à PORTSMOUTH
Une équipe britannique revancharde et prête au combat.
Elle gagne, de peu, par 12 à 8, mais le RCMN inscrit le seul essai et joue d'égal à égal avec nos prestigieux partenaires.

24 mai 2007 - Titre de champion de France militaire avec deux victoires qui souffrent d'aucune discussion : 25 à 7 face à la gendarmerie et 20 à 9, en finale, contre l'armée de l'air qui défendait son titre. 
Cliquez pour agrandir l'imageJuillet 2007 - Tournée en Afrique du sud

Le 2 juillet, le RCMN a battu la Marine sud africaine 32 à 14 (4 essais à 2).
Le 4 juillet le RCMN rencontrait l'armée de l'air Sud Africaine. Le niveau technique et tactique de ce match a donné lieu à un spectacle de grande qualité.

Malgré quelques fautes françaises rapidement sanctionnées par deux essais, nos marins ont tenu le cap et ramènent un succès beaucoup plus significatif sur le score de 17 à 12 (3 essais à 2).
11 mars 2006 - Challenge BABCOCK à HOUILLES (stade Robert Barran)

Un an après sa création, le RCMN, s'est particulièrement distingué lors d'un match qui l'opposait à celle de la Royal Navy. Elle s'est imposée 26 à 21, montrant des valeurs combatives et d'engagement personnel au profit de l'équipe.

13 février 2005 - Challenge BABCOCK à Twinckenham

Test match amical à Twinckenham, en levée de rideau du tournoi des six nations.

Le Rugby Club de la Marine nationale essuie une lourde défaite (20 à 5) contre la Royal Navy.



 


© 2007 - Tous droits réservésWebmaster : anoel@free.fr